Les mots sont des empêcheurs de tourner en rond.

En attendant la montée des eaux

Les mots, c'est bien connu, ne servent pas seulement à créer du sens. Ils jouent, ils font l'amour. Ils composent une musique.

Le coeur à rire et à pleurer : Souvenirs de mon enfance

Pour être en paix avec soi-même, il faut s’accepter comme si l’on était le fondement, et la naissance de tout.

Le coeur à rire et à pleurer : Souvenirs de mon enfance

J'aurais tout donné pour être la fille de gens ordinaires, anonymes

Le coeur à rire et à pleurer : Souvenirs de mon enfance

L'amour vient par surprise comme la mort. Il ne s'avance pas en battant le gwo-ka. Son pied s'enfonce doux, dans la terre meuble des cœurs.

Traversée de la Mangrove

Pourquoi faut-il que les autobiographies ou les mémoires deviennent trop souvent des édifices de fantaisie d'où l'expression de la simple vérité s'estompe, puis disparaît ? Pourquoi l'être humain est-il tellement désireux de se peindre une existence aussi différente de celle qu'il a vécue ?

La vie sans fards

Il est étrange, l'amour du pays ! Nous le portons en nous comme notre sang, comme nos organes. Et il suffit que nous soyons séparés de notre terre, pour ressentir une douleur qui sourd du plus profond de nous-même sans jamais ralentir. 

Moi, Tituba sorcière

Tu souffriras toute ta vie. Beaucoup. Beaucoup. Mais tu survivras !

Moi, Tituba sorcière

- Il y a toujours une ombre au fond de tes yeux, Tituba. Qu'est ce que je peux te donner pour que tu sois heureuse ou presque ?
- La liberté ! 

Moi, Tituba sorcière

Il est étrange, l'amour du pays ! Nous le portons en nous comme notre sang, comme nos organes. Et il suffit que nous soyons séparés de notre terre, pour ressentir une douleur qui sourd du plus profond de nous-même sans jamais ralentir.

Moi, Tituba sorcière

Maryse Condé

Présentation

Le présent site dédié à Maryse Condé inaugure l'axe Écritures contemporaines Caraïbe-Amazonie de la bibliothèque numérique Manioc. Il a été créé par l'Université des Antilles, suite au don de l'écrivaine à l'institution. Vous pourrez y découvrir : des documents inédits, numérisés et accessibles dans leur intégralité ; des éléments contextuels (articles de présentation, éléments biographiques, bibliographies) et des informations détaillées sur les archives de l'auteure consultables dans les bibliothèques de l'Université des Antilles. Ce site a vocation à s'enrichir de nouvelles contributions, documents et versions.

Retrouvez la consultation en texte intégral en ligne du premier roman inédit de Maryse Condé : Les Pharisiens.

En savoir plus

Les inédits

Les inédits

La rubrique "Collections" vous donne accès aux documents inédits.

Lisez en ligne le premier roman de Maryse Condé Les Pharisiens, écrit en 1962 et jamais publié, ainsi que la thèse soutenue par Maryse Condé en 1976 Stéréotype du noir dans la littérature antillaise Guadeloupe-Martinique.

Maryse Condé

Photographies

Découvrez en ligne l'album des photographies proposées par Maryse Condé et ses proches pour la création de cette collection d'archives littéraires

Maryse Condé sur le Niger au Mali

Bibliographie

Les bibliothèques de l'Université des Antilles ont entamé la constitution d'une base de données bibliographique à visée exhaustive des publications de Maryse Condé et sur Maryse Condé